Jouablilté : Aborde l'aspect de la maniablité du personnage et son inter-action avec les éléments du décor (coeff 2).

Profondeur : définit la profondeur physique du jeu par rapport à sa linéarité, la liberté de mouvement du joueur (coeff 3).

Scénario : scénario classique ou véritable histoire originale (coeff 3).

Graphismes : ne s'attache pas à définir leS performances du jeu par rapport aux cartes vidéo mais souligne l'aspect original du dessin (coeff 2).

Originalité : critère purement subjectif en ce qui me concerne qui reprend les éléments précédents d'une manière globale (coeff 1)

AI des PNJ : Aptitude des ennemis ou des personnages non joueurs à aborder les situations de jeu et de combat (coeff 2).

Difficulté : ne juge pas la difficulté du jeu de manière générale mais se base plutôt sur le critère de "difficulté intelligente" du jeu en comparaison d'une bête difficulté de calcul par exemple (raccourcissement du temps de mission, ennemis qui vous détecte automatiquement etc...) (coeff 1).

Ambiance sonore : souligne l'ambiance sonore générale du jeu et sii sa montée en puissance est respectée (coeff 2)

Final : note qui définit si le final du jeu est cohérent (voire compréhensif) ou au contraire, a été bâclé (coeff 1).

NOTE SUR LE MULTIPLAYER

N'étant pas un adepte du multiplayer pour les FPS que j'ai testé, je me garderai de porter un avis sur la question.

Je vous invite donc à vous rendre sur des sites compétents en la matière afin de vous faire un avis.

Le seul multiplayer que je continue de pratiquer étant COUNTER-STRIKE, ce sera le seul qui bénéficiera d'un test sur ce site.

 

Note globale
     
Jouablilité  
Profondeur  
Scénario  
Graphismes  
Originalité  
Intelligence Artificielle  
Difficulté  
Ambiance  
Final  
     

PRESENTATION

Deuxième volet de la trilogie, Call of Duty 4 - Modern Warfare 2 reprend le scénario là où le premier épisode l'avait laissé. La théorie du complot se précise et votre but devient clair, la déjouer à tout prix afin de disculper la mère patrie (grandiose!...).

JOUABILITE (4/5)

La jouabilité reste identique à Modern Warfare 1, un soin particulier ayant été apporté dans les mouvments du personnage lors des étapes de franchissement (barrières par exemple) un peu plus réalistes cette fois-ci.

LATITUDE DU JOUEUR (3/5)

Contrairement au premier opus, la latitude du joueur est un peu plus grande, vous permettant de sortir des sentiers battus afin de découvrir un peu plus le terrain sans que vos équipiers ou vous-même en pâtissiez (boulanger ça le fait moins...).

SCENARIO (4/5)

Le scénario est un peu plus complexe cette fois-ci puisque la politique et la diplomatie viennent jouer un rôle majeur. Exit donc les tueries aveugles, il faut préserver les civils. A noter l'épisode dans les favelas de Rio assez réussi.

GRAPHISMES (4/5)

Les graphismes sont toujours aussi beaux et fluides malgrès les nombreux algorythmes nécessaires au fonctionnement optimal du jeu. Même avec une "petite" configuration, l'immersion est encore possible.

ORIGINALITE (3/5)

A noter la présence de la séquence très controversée de la tuerie dans l'aéroport qui n'apporte pas grand chose au jeu selon moi bien au contraire. Les polémiques à ce sujet ont été nombreuses sur Internet mais bizarement pas trop dans les médias qui fustigeaient il y a une décénie le jeu "Carmagedon" qui vous plaçait au volant d'une voiture meurtrière qui devait tuer un maximum de passants (300 points pour la vieille!). Signe des temps avec une banalisation de la violence? Quoiqu'il en soit, cette séquence assez réaliste n'a pas sa place dans un jeu à mon avis.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DES PNJ (4/5)

L'IA des personnages est très bonne avec des réactions très justes en fonction de l'action mais qui deviennent assez imprévisibles suivant le niveau de difficulté du jeu qui pêche par sa programmation, comme la plupart des FPS, les programmeurs ayant la fâcheuse tendance d'associer un comportement suicidaire des ennemis avec la difficulté.

DIFFICULTE (3/5)

La difficulté reste bien dosée à tous les niveaux et les "accidents de parcours" un peu moins nombreux que pour le premier volet, néanmoins certaines missions restent assez floues quant à l'objectif à atteindre (lors de la prise d'assaut de la maison blanche par exemple).

AMBIANCE SONORE (3/5)

L'ambiance sonore est un peu meilleure que pour MF1. Des efforts ont été apportés pour le doublage qui reste encore en dessous d'un jeu comme Bioshock.

FINAL (4/5)

Un final un peu plus appuyé sur le troisième volet à venir qui laisse planer l'incertitude sur le devenir du monde. Nul doute que le troisième opus sera salvateur pour nous tous. Vivent les Etats Unis d'Amerique!

CONCLUSION

Comme pour le premier opus, la réalisation reste soignée sur le plan de l'action. Pas un moment de répis. Le scénario tient la route et reste très crédible malheureusement. Cependant, reste toujours cette impression de n'être qu'un simple spectateur du jeu, de participer au visionnage d'un reportage. De nos jours, un FPS basé uniquement sur le shoot ne suffit plus. Allez messieurs les programmeurs, encore un effort, vous y êtes presque!




astuce

 

 

Piedpage
ON Qui suis-je?