Jouablilté : Aborde l'aspect de la maniablité du personnage et son inter-action avec les éléments du décor (coeff 2).

Profondeur : définit la profondeur physique du jeu par rapport à sa linéarité, la liberté de mouvement du joueur (coeff 3).

Scénario : scénario classique ou véritable histoire originale (coeff 3).

Graphismes : ne s'attache pas à définir leS performances du jeu par rapport aux cartes vidéo mais souligne l'aspect original du dessin (coeff 2).

Originalité : critère purement subjectif en ce qui me concerne qui reprend les éléments précédents d'une manière globale (coeff 1)

AI des PNJ : Aptitude des ennemis ou des personnages non joueurs à aborder les situations de jeu et de combat (coeff 2).

Difficulté : ne juge pas la difficulté du jeu de manière générale mais se base plutôt sur le critère de "difficulté intelligente" du jeu en comparaison d'une bête difficulté de calcul par exemple (raccourcissement du temps de mission, ennemis qui vous détecte automatiquement etc...) (coeff 1).

Ambiance sonore : souligne l'ambiance sonore générale du jeu et sii sa montée en puissance est respectée (coeff 2)

Final : note qui définit si le final du jeu est cohérent (voire compréhensif) ou au contraire, a été bâclé (coeff 1).

NOTE SUR LE MULTIPLAYER

N'étant pas un adepte du multiplayer pour les FPS que j'ai testé, je me garderai de porter un avis sur la question.

Je vous invite donc à vous rendre sur des sites compétents en la matière afin de vous faire un avis.

Le seul multiplayer que je continue de pratiquer étant COUNTER-STRIKE, ce sera le seul qui bénéficiera d'un test sur ce site.

 

Note globale
     
Jouablilité  
Profondeur  
Scénario  
Graphismes  
Originalité  
Intelligence Artificielle  
Difficulté  
Ambiance  
Final  
     

PRESENTATION

Je ne pouvais pas décemment faire une étude comparative des FPS sans aborder le père des pères à savoir Half-Life et ses petits. Impossible de faire un test pour chaque épisode sorti (au moins 5 à ce jour) sans parler du très connu mod multi-joueurs qui en a découlé je veux parler de Counter-Strike.

JOUABILITE (4/5)

Si il est une chose qui n'a pas trop évolué dans les différents opus de cette saga c'est la jouabilité qui demeure excellente, quelque soit le mode de transport que vous choisissez. Les approches gravitationnelles du premier volume sont également très bien gérées.

LATITUDE DU JOUEUR (4/5)

Dès le premier opus de la série, l'espace de liberté que procure Half Life est très grand. Au fil des différent épisodes, les espaces deviennent plus grands sans pour autant atteindre celui d'un jeu comme Oblivion ou Stalker mais à aucun moment, nous n'avons l'impression d'être prisonnier, à l'instar d'un Fear par exemple.

SCENARIO (3/5)

Le scénario ne brille pas par son originalité mais plutôt par sa mise en scène. En effet, il conjugue plusieurs thèmes qui au final, se marient assez bien entre eux, assurant une cohérance au déroulement des différents épisodes au cours desquels, nous avons plaisir à suivre les péripécies de Gordon Freeman. A noter cependant un certain essouflement sur les derniers épisodes de la série. Les suivant annoncés depuis 5 ans n'ont d'ailleurs pas encore vus le jour.

GRAPHISMES (4/5)

Dès sa sortie, Half Life s'est distingué par la qualité de ses graphismes et a été un des premiers jeu à offrir le choix d'une accélération vidéo logicielle (DirectX) ou matérielle (OpenGL), laissant au joueur la possibilité d'affiner sa configuration en fontion de la puissance de son matériel.

ORIGINALITE (5/5)

Note maximale en ce qui concerne l"originalité de ce jeu à remplacer dans le contexte de sa sortie. comme je le précisais pour le scénario, difficile aujourd'hui d'atteindre de nouveau cette note maximale dans un FPS, Half Life étant toujours considéré comme une référence du genre.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DES PNJ (3/5)

L'IA du début des opus n'était pas franchement une référence du genre quant à elle. Elle a su s'améliorer un peu au fil des épisodes mais reste insuffisante au regard d'un jeu comme FEAR.

DIFFICULTE (4/5)

La difficulté reste bien dosée au fil des différents épisodes sans que que le gameplay ait recours à des contraintes de temps ou des pénalités de genre pour corser le niveau. Un bon point à noter conernant les monstres qui disposent tous d'un point faible que vous pourrez exploiter.

AMBIANCE SONORE (4/5)

L'ambiance sonore est excellente. La musique est présente sans être répétitive et les dialogues sont très bien doublés.

FINAL (4/5)

Un final sans grosse surprise avec le traditionnel boss de fin de niveau pour tous les épisodes. On pourrait déplorer cependant une absence de cohérence entre Half Life 1 et Half Life 2. A noter malgré tout une surprenante longévité du Mod Counter-Strike que je me devais de citer, qui continue aujourd'hui sa vie sur les serveurs de jeux.

CONCLUSION

Apparu en 1998, Half Life premier du nom est un jeu avec lequel j'ai beaucoup de plaisir à rejouer, malgré son âge avancé. L'ambiance de cette saga reste magique et marqua l'ouverture d'une brèche dans laquelle beaucoup de dévloppeurs s'engouffrèrent. Le FPS a acquis ses lettres de noblesses avec Half Life.

 



astuce

 

 

Piedpage
ON Qui suis-je?