Jouablilté : Aborde l'aspect de la maniablité du personnage et son inter-action avec les éléments du décor (coeff 2).

Profondeur : définit la profondeur physique du jeu par rapport à sa linéarité, la liberté de mouvement du joueur (coeff 3).

Scénario : scénario classique ou véritable histoire originale (coeff 3).

Graphismes : ne s'attache pas à définir leS performances du jeu par rapport aux cartes vidéo mais souligne l'aspect original du dessin (coeff 2).

Originalité : critère purement subjectif en ce qui me concerne qui reprend les éléments précédents d'une manière globale (coeff 1)

AI des PNJ : Aptitude des ennemis ou des personnages non joueurs à aborder les situations de jeu et de combat (coeff 2).

Difficulté : ne juge pas la difficulté du jeu de manière générale mais se base plutôt sur le critère de "difficulté intelligente" du jeu en comparaison d'une bête difficulté de calcul par exemple (raccourcissement du temps de mission, ennemis qui vous détecte automatiquement etc...) (coeff 1).

Ambiance sonore : souligne l'ambiance sonore générale du jeu et sii sa montée en puissance est respectée (coeff 2)

Final : note qui définit si le final du jeu est cohérent (voire compréhensif) ou au contraire, a été bâclé (coeff 1).

NOTE SUR LE MULTIPLAYER

N'étant pas un adepte du multiplayer pour les FPS que j'ai testé, je me garderai de porter un avis sur la question.

Je vous invite donc à vous rendre sur des sites compétents en la matière afin de vous faire un avis.

Le seul multiplayer que je continue de pratiquer étant COUNTER-STRIKE, ce sera le seul qui bénéficiera d'un test sur ce site.

 

Note globale
     
Jouablilité  
Profondeur  
Scénario  
Graphismes  
Originalité  
Intelligence Artificielle  
Difficulté  
Ambiance  
Final  
     

PRESENTATION

F.E.A.R. 2 reprend l'histoire là où le premier épisode l'avait laissée. Pas de réelle novation dans ce nouvel opus à l'exception d'un début d'explication du scénario un peu obscure il est vrai.

JOUABILITE (3/5)

Jouabilité identique à F.E.A.R. 1 puisque le moteur de jeu est le même.

LATITUDE DU JOUEUR (2/5)

La latitude quant à elle reste inchangée, jeu à éviter si vous n'aimez pas les espaces confinés.

SCENARIO (3/5)

On avance un peu dans ce deuxième volet sur la complexité de ce scénario qui lève le voile sur les dessous de cette affaire. Véritable point fort de ce jeu, il ne prend sa valeur que par cette explication faite au joueur qui seraient restés perplexes après avoir fini le premier opus.

GRAPHISMES (3/5)

Pour les graphismes, on prend les mêmes et on recommence. A noter quelques bugs dans d'anti-aliasing pour les cartes Radeon corrigé dès le premier patch.

ORIGINALITE (2/5)

Comme pour Bioshock 2, la magie de l'effet de surprise du premier volet n'agit plus. Malheureusement, F.E.A.R. 2 ne véhicule pas l'ambiance particulière de Bioshock. A noter un indice de violence un peu en deça du premier épisode.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DES PNJ (4/5)

L'IA est toujours aussi soignée. Les défauts du premier F.E.A.R. semblent avoir été corrigés. Toujours cette impresison de combattre des joueurs en ligne plutôt que des PNJs.

DIFFICULTE (2/5)

F.E.A.R. 2 est accessible pour les débutants qui peuvent terminer le jeu sans tricher. Néanmoins, la monté en difficulté n'est pas homogène et souffre de nombreux points noirs impossible à passer dès le niveu supérieur.

AMBIANCE SONORE (4/5)

La bande son reste correcte et le doublage agréable et réaliste.

FINAL (2/5)

Un final qui n'en finit pas de finir, appelant un hypothétique troisième volet qui n'apportera aucune surprise.

CONCLUSION

Une suite pour moi un peu inutile qui n'apporte rien au joueur sinon un trou un peu plus grand dans le portefeuille, malgré une bonne réalisation moyenne. A réserver aux fans absolus.

 



astuce

 

 

Piedpage
ON Qui suis-je?